Défendez vos droits (les associations, les syndicats...)

En France, la volonté de nombreux lycéens de pouvoir exprimer leur point de vue sur les conditions du déroulement de leur scolarité a donné naissance, à partir des années 1960, à l'organisation de plusieurs mouvements syndicaux nationaux. Ces derniers endossent un rôle de porte-parole de la population lycéenne, dans l'objectif de faire valoir les droits des lycéens, de défendre leurs intérêts et de leur permettre de manifester leurs opinions relatives aux décisions politiques qui les concernent.

Par ailleurs, de nombreuses associations, créées au sein des lycées, agissent sur le plan local en travaillant à l'amélioration et à l'animation du cadre de vie des lycéens dans leur établissement, en dehors des cours.

Sur le plan national, les CVL (Conseils de la Vie Lycéenne) constituent des dispositifs permettant aux lycéens de s'impliquer directement dans les décisions concernant l'organisation de leur scolarité.

Les syndicats lycéens

Ces syndicats sont des associations de lycéens qui défendent leurs droits, leurs intérêts et ceux de leurs adhérents.

Ces droits concernent notamment l'égalité des chances face à l'appareil scolaire, les conditions de travail et de vie au sein des établissements.

Le rôle des syndicats est de vous donner la parole lorsque vous souhaitez vous exprimer, et d'engager des changements, sur des sujets qui vous concernent directement tels que la mixité à l'école, la laïcité, la lutte contre les discriminations, contre la violence, et l'amélioration de leurs conditions d'étude. Cette action passe notamment par l'organisation de parlements, de tables rondes, de manifestations.

Présentation des principaux syndicats lycéens

FIDL(Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne)

www.fidl.org

La FIDL a été créée en 1987. Engagée dans lutte contre le racisme, elle s'est également mobilisée contre des projets tels que celui du SMIC jeune (1994), de la réforme des retraites et de la suppression des postes d'emplois jeunes et de surveillants dans les établissements scolaires (2003) ou contre celui du CPE (contrat première embauche) en 2006.

UNL(Union Nationale Lycéenne)
13 boulevard Rochechouart 75009 Paris
01 40 82 94 00/Fax 01 40 82 94 82
unl-fr.org

L'UNL est un mouvement démocratique et indépendant de toute autre organisation, qui défend l'égalité des chances, la gratuité des manuels scolaires et la laïcité. Cette organisation a eu un rôle important dans la mise en place des TPE, de l'aide individualisée et de nouveaux programmes.

Autre syndicat lycéen :
Action française lycéenne (fondée en 1988)
10, rue Croix-des-Petits-Champs, 75001 Paris

Les associations lycéennes

Indépendamment des syndicats, de nombreuses associations sont actives au sein des lycées, et travaillent à l'amélioration de la qualité de vie lycéenne. Elles peuvent se consacrer à la mise en place d'activités sportives et culturelles, mais aussi d'opérations de sensibilisation et d'information sur des sujets tels que le racisme à l'école, ou encore de manifestations et de collectes effectuées dans un but caritatif (à l'occasion du téléthon par exemple)...

Elles assument généralement un rôle d'interface entre vous et l'institution scolaire, en transmettant revendications et propositions, en faisant circuler des informations.

Types d'associations les plus répandus

L'UNSS (Union Nationale des Sports Scolaires) dispose d'antennes dans la plupart des établissements du secondaire. Un grand nombre d'entre eux se dotent par ailleurs d'un Foyer Socio-Éducatif (FSE), dont l'action peut aller de la mise en place de clubs (échecs, théâtre, photo...) à l'obtention de matériel (sono, vidéo...) en passant par l'organisation de manifestations festives et de sorties ou voyages pédagogiques.

Fonder une association

Dans d'autres collèges ou lycées vous pouvez créer, sur votre initiative, des associations « sur mesure » orientées vers telles ou telles activités spécifiques.

Le droit d'association est reconnu à l'ensemble des lycéens, qu'il s'agisse d'adhésion ou de création. Si vous êtes mineurs, vous devez cependant recueillir l'autorisation de vos parents. Dans tous les cas, la structure doit être dirigée par des personnes majeures. Si vous en êtes l'organisateur, vous devez tout d'abord rédiger les statuts (nom, objet, siège social, membres, cotisations, conditions d'admission…) de l'association et les communiquer au chef d'établissement. Celui-ci se charge de proposer le projet devant un conseil d'administration, qui décide ou non de le valider.

Le Conseil de la Vie Lycéenne (CVL)

Le CVL est présidé par le chef d'établissement et réuni un vice-président lycéen, dix représentants des élèves, et dix adultes représentant les personnels et les parents d'élèves.

Il est le lieu où sont débattues toutes les questions relatives à la vie de l'établissement : règlement intérieur, soutien scolaire, orientation, organisation des horaires, aménagement des espaces, hygiène et sécurité, vie associative ou encore utilisation des fonds lycéens...

Ce dispositif permet à la population lycéenne de s'exprimer, d'être force de proposition et de prendre part aux décisions du conseil d'administration.

Le CVL se réunit, sur convocation du chef d'établissement, avant chaque séance ordinaire du conseil d'administration, auquel sont transmis les avis, propositions et comptes-rendus de séances du CVL.

Le CVL peut se réunir en séance extraordinaire, à la demande de la moitié des représentants des lycéens ou à la demande de la conférence des délégués des élèves.

Il regroupe :

  • 10 lycéens (7 élus, pour deux ans, par l'ensemble des élèves de l'établissement au scrutin plurinominal majoritaire à deux tours, et 3 délégués des élèves, élus pour un an par la conférence des délégués). Les candidatures sont individuelles et peuvent être assorties d'une profession de foi ; elles doivent être remises au chef d'établissement au plus tard dix jours avant la date des élections. Chaque candidature comporte le nom d'un titulaire assorti de celui d'un suppléant. Lorsque le titulaire est en terminale, le suppléant doit, normalement, être inscrit dans une classe de niveau inférieur.
  • 10 adultes représentant les personnels et les parents d'élèves (cinq enseignants ou personnels d'éducation, deux représentants des parents d'élèves, trois personnels administratifs, techniques, ouvriers, de service, sociaux et de santé (ATOS). Ces adultes assistent aux séances à titre consultatif et ne prennent pas part aux votes.

Le Conseil de la Vie Lycéenne comporte trois échelons : local (les CVL), académique (les CAVL) et national (le CNVL).

Les CAVL (Conseil Académique de la Vie Lycéenne)

Chacun est composé de vingt lycéens élus pour 2 ans par les représentants (titulaires et suppléants) des CVL de l'académie, et rassemble "en parité" des élèves et des adultes des milieux éducatif, politique et économique de l'académie. Les séances ont lieu au minimum trois fois par an, sous la présidence du recteur.

Le CNVL (Conseil National de la Vie Lycéenne)

Chaque CAVL désigne, pour 2 ans, deux représentants (un titulaire, un suppléant). L'ensemble des représentants des CAVL et les trois élus lycéens au Conseil supérieur de l'éducation constituent le CNVL. Il se réunit au minimum trois fois par an et donne son avis sur la politique éducative menée pour le lycée. Outre son rôle consultatif, le CNVL propose chaque année un ou plusieurs thèmes de travail.

A lire également Pour en savoir plus, tu peux consulter notre sélection d’articles complémentaires.