Français : épreuve obligatoire bac toutes séries

BO n° 26 du 28 juin 2001, n° 3 du 16 janvier 2003
  Épreuves anticipées obligatoires Épreuve de contrôle (rattrapage)
L Écrit 4 h, coef. 3 ; Oral 20 mn, coef 2 Oral 20 mn, coef. 3
ES Écrit 4 h, coef. 3 ; Oral 20 mn, coef 2 Oral 20 mn, coef. 2
S Écrit 4 h, coef. 3 ; Oral 20 mn, coef 2 Oral 20 mn, coef. 2
STG (Communication) Écrit 4 h, coef. 3 ; Oral 20 mn, coef 2 Oral 20 mn, coef. 2
STG (Gestion) Écrit 4 h, coef. 3 ; Oral 20 mn, coef 1 Oral 20 mn, coef. 2

L’épreuve de français se déroule en fin de classe de première dans toutes les séries.

L’épreuve obligatoire

Écrit 4 h, coefficient selon la série

L’épreuve écrite s’appuie sur un corpus d’œuvres qui portent sur l’un des objets d’étude au programme. Il peut s’agir :

  • d’un ensemble de 3 ou 4 textes, éventuellement accompagnés par un document iconographique ;
  • d’uneœuvre intégrale brève ;
  • d’un extrait long (n’excédant pas 3 pages).

L’épreuve est composée de deux parties : des questions sur le corpus etun travail d’écriture.

Les questions sur le corpus

Barème :

  • L, ES, S : 4 points
  • STG : 6 points

Vous devez rédiger la réponse à une (en série générale) ou plusieurs (en série STG) questions portant sur l’ensemble du corpus d’œuvres.

Les trois sujets d’écriture

Barème :

  • L, ES, S : 16 points
  • STG : 14 points

Vous avez ensuite le choix entre trois travaux d’écriture :

  • un commentaire : celui-ci porte sur un des textes du corpus. Vous devez composer un devoir qui présente de manière organisée ce que vous avez retenu de votre lecture en justifiant votre interprétation et vos jugements personnels. En STG, les axes de lecture sont indiqués dans le sujet ;
  • une dissertation : elle consiste à conduire une réflexion personnelle et argumentée à partir d’une problématique littéraire issue du programme. Votre argumentation s’appuie sur les textes du corpus, sur les objets d’étude du programme de première, ainsi que sur vos lectures et votre culture personnelle ;
  • une écriture d’invention : elle contribue à tester votre aptitude à lire et comprendre un texte, à en saisir les enjeux, à percevoir les caractères singuliers de son écriture en utilisant une autre forme d’expression écrite que celle de la dissertation ou du commentaire. Vous devez écrire un texte en lien avec celui ou ceux du corpus, suivant un certain nombre de consignes explicitées dans le libellé du sujet. Six types d’écrits sont prévus : article, lettre, monologue délibératif et dialogue, discours devant une assemblée, essai et récit à visée argumentative. En série L, s’ajoutent l’amplification, la parodie et le pastiche. Vous serez évalué sur votre capacité non seulement à vous approprier les textes mais aussi à vous en détacher et à les critiquer. Il ne faut pas perdre de vue que ce sujet n’est pas une épreuve purement imaginative, mais repose sur le corpus des textes étudiés.

Oral20 mn, préparation 30 mn

Barème :

  • Exposé : 10 points
  • Entretien  : 10 points

L’épreuve orale a pour but d’évaluer votre capacité à mobiliser vos connaissances. Elle doit vous permettre :

  • de révéler vos compétences de lecture ;
  • d’exprimer une sensibilité et une culture personnelles ;
  • de manifester votre maîtrise de l’expression orale ainsi que votre aptitude à dialoguer avec l’examinateur.

Elle se déroule en deux temps : unexposé de 10 minutes sur le texte que vous avez tiré au sort parmi la liste du descriptif des lectures faites en classe ; un entretien de 10 minutes avec l’examinateur.

Le matériel

Le jour de l’épreuve orale, vous devez apporter :

  • le descriptif des lectures et activités que vous avez faites en classe ;
  • deux exemplaires de votre manuel ;
  • un jeu de photocopies des textes ne figurant pas dans le manuel, identique à celui qui a été adressé à l’examinateur ;
  • deux exemplaires des œuvres intégrales étudiées.

Le « descriptif des lectures et activités » a été élaboré progressivement au cours de l’année par votre professeur de français. Il présente à l’examinateur les informations suivantes :

  • le titre et la problématique de chaque séquence ;
  • l’objet (ou les objets) d’étude qui ont été abordé(s) ;
  • les textes (groupement ou œuvre intégrale) étudiés à l’intérieur de chaque séquence ;
  • la démarche retenue pour cette étude (lectures cursives ou analytiques, approches d’ensemble retenues pour l’étude des œuvres intégrales) ;
  • le manuel utilisé en classe, l’édition des œuvres intégrales et les références précises des différents textes indiqués : édition, chapitre, page, début et fin de l’extrait ;
  • le cas échéant, les activités complémentaires – en particulier orales – proposées à la classe.

Le descriptif est signé par le professeur et visé par le chef d’établissement.

Pour les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires hors contrat, le descriptif des lectures et activités est constitué par le candidat lui-même, en conformité avec les programmes de la classe de première.

L’exposé

Il porte sur un extrait choisi parmi les lectures répertoriées dans le descriptif (à l’exclusion des lectures cursives). Il vous amène à étudier, en liaison avec l’objet d’étude retenu, un aspect essentiel du texte.

Avant de commencer votre exposé, n’oubliez pas de faire une lecture à haute voix du texte.

L’entretien

L’examinateur s’attache à conduire un dialogue avec vous. Ce n’est pas un « corrigé » de la première partie de l’épreuve, ni une récitation pure et simple d’une question de cours. Au contraire, ce dialogue doit chercher à ouvrir des perspectives et à approfondir la réflexion, en partant du texte qui vient d’être étudié, pour aller vers :

  • l’œuvre intégrale ou le groupement d’où ce texte a été extrait ;
  • une des lectures cursives proposées en relation avec le texte qui vient d’être étudié ;
  • l’objet d’étude ou les objets d’étude en relation avec le texte qui vient d’être étudié.

L’évaluation

L’examinateur se donne pour principes, dans les appréciations qu’il porte :

  • d’utiliser toute l’échelle de notation ;
  • de valoriser les éléments de réussite plutôt que de pénaliser les faiblesses ;
  • de valoriser la culture personnelle que vous avez manifestée à bon escient.

L’épreuve de contrôle (rattrapage)

Oral 20 mn, préparation 20 mn

Comme pour l’oral obligatoire, vous devez présenter à l’examinateur le descriptif des lectures et activités vues en classe.

Vous êtes interrogés sur un extrait d’œuvre ou un texte choisi dans la liste par l’examinateur :

  • première partie de l’épreuve : une question vous est posée sur le texte ;
  • seconde partie de l’épreuve : l’entretien appelle une mise en relation entre le passage étudié et l’œuvre intégrale ou le groupement de textes d’où le passage étudié a été extrait.
A lire également Pour en savoir plus, tu peux consulter notre sélection d’articles complémentaires.