La justice dans le monde

Chaque État définit les principes de fonctionnement de son institution judiciaire. Dans les États démocratiques, on retrouve des principes communs, par exemple le souci d'égalité et d'accessibilité des citoyens face à la justice. Ailleurs, il arrive que les traditions aient la main mise sur la justice, souvent au détriment de ces grands principes.

La justice en France

La Constitution française de 1958 assure la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Ceci signifie que le monde politique et l'autorité judiciaire ne doivent pas, en principe, agir l'une sur l'autre.

En France, la justice s'applique de la même façon pour tous, quelques soit l'âge, le sexe et la nationalité. Un autre grand principe est la possibilité qu'a chaque citoyen de faire appel à la justice pour obtenir le respect de ses droits. Par ailleurs, toujours dans ce souci d'intégrité, la règle du double degré de juridiction garantit à tout justiciable le possibilité d'être jugé deux fois par des magistrats différents, à l'exception de quelques litiges mineurs : c'est la procédure d'appel.

La justice aux États-Unis

La particularité du sytème américain est de superposer deux niveaux d'administration : celui de chacun des 50 États, et le niveau fédéral, qui les englobe. Dans le domaine de la justice, comme dans celui de la police par exemple, les deux niveaux se superposent. Un citoyen américain peut donc être impliqué dans une affaire de justice à l'échelle de son État, mais si la Constitution ou la loi fédérale sont en cause, l'affaire relèvera des tribunaux fédéraux. Le système peut donc varier considérablement d'un État à l'autre. Par exemple, tous les États n'appliquent pas la peine de mort.

Le poids des traditions

Dans de nombreux pays, les traditions religieuses ou les coutumes locales ont la main mise sur la justice. Les grands principes démocratiques, que reconnaissent la majorité des pays laïques, y sont inexistants. Les procédures et les peines sont d'une cruauté souvent barbare. Les femmes sont d'ailleurs les premières victimes de cette injustice de la justice. Dans ces systèmes régis par la religion, l'offense à cette dernière peut être puni par la peine de mort.
 

A lire également Pour en savoir plus, tu peux consulter notre sélection d’articles complémentaires.