Latin : programme de 1res toutes séries

BO n° 32 du 13 septembre 2007

L’apprentissage d’une langue ancienne offre à l’élève une culture linguistique et littéraire de qualité et lui offre une meilleure compréhension et une maîtrise accrue de la langue française. Ce programme est identique pour l’enseignement obligatoire comme pour l’option.

Objectifs

  • contribuer, en liaison avec l’enseignement du français et des sciences humaines, à la formation de l’individu et du citoyen par l’accès, pour le plus grand nombre d’élèves, à l’héritage linguistique et culturel gréco-romain ;
  • favoriser la formation de spécialistes des disciplines littéraires et de sciences humaines.

La connaissance de la langue

À l’issue de la classe de première, l’élève doit maîtriser la morphologie nominale et verbale. Il est à l’aise avec le fonctionnement de la syntaxe et s’approprie de façon définitive les règles régissant les propositions circonstancielles :

  • but (finale, relative au subjonctif, gérondif) ;
  • cause (causale, relative au subjonctif, ablatif absolu) ;
  • temps (temporelle, ablatif absolu) ;
  • hypothèse (système conditionnel et ses nuances) ;
  • conséquence (écart par rapport à la concordance des temps).

Le lexique de l’élève doit comporter 300 mots latins à la fin de la classe de première. Les lectures et les supports de traduction se diversifient.

Les activités écrites et orales

Les pratiques de lecture incluent des exercices variés, oraux et écrits, dont la mémorisation de textes. Les ressources de l’audiovisuel et de l’informatique sont mises à profit chaque fois que possible.

Le groupement de textes

Il s’agit d’extraits d’œuvres réunis autour d’une problématique ou d’un thème. Selon la difficulté des textes retenus, ces extraits sont plus (au moins une page d’une édition universitaire), ou moins longs (d’une dizaine de lignes ou de vers).

La lecture suivie d’une œuvre

Les élèves lisent soit une dizaine de pages formant un ensemble (une scène de théâtre, une séquence complète, une partie cohérente dans un discours), soit une suite d’extraits appartenant à la même œuvre.

Le commentaire

La compréhension du contexte de leur création et des valeurs portées par les textes grecs est un des objectifs du commentaire. L’autre objectif, tout aussi important, est de permettre aux élèves de saisir la portée intellectuelle et esthétique de ces textes pour nourrir leur réflexion d’aujourd’hui.

Les textes au programme

Le professeur traite au moins trois des quatre questions suivantes. Il choisit pour chaque entrée 4 à 6 textes extraits des œuvres proposées dans les listes ci-dessous.

Récits et témoignages

Formes narratives et romanesques :

Par exemple : Quinte Curce,Histoire d’Alexandre ; Justin, Abrégé de l’histoire romaine ; Pétrone, Satiricon ; Apulée, Métamorphoses ; Sulpice Sévère, Vie de Martin ; Posidius, Vie d’Augustin ; Venance Fortunat, Vie de saint Martin.

Lettres et épigrammes :Cicéron, Correspondance ; Pline le Jeune, Lettres.

La rhétorique : l’orateur et la puissance de la parole

Apprentissage de la rhétorique

Par exemple : Cicéron, De l’orateur, L’Orateur ; Quintilien, Institution oratoire.

Parole et liberté

Par exemple : Cicéron, Pour le poète Archias ; Tacite, Dialogue des orateurs.

Grands orateurs

Par exemple : César, Guerre des Gaules ; Cicéron, Catilinaires, La Conjuration de Catilina, L’Orateur.

Le théâtre : texte et représentation

Par exemple, extraits tirés de : Plaute, Amphitryon, Pseudolus, La Marmite ; Térence, Les Adelphes, Heautontimoroumenos ; Sénèque, Médée, Phèdre ; Vitruve, De l’Architecture ; Horace, Épîtres, Art poétique ; Quintilien, Institution oratoire ; Lucrèce, De la nature des choses.

La poésie : amour et amours

Désir et séduction

Par exemple : Térence,Phormion ; Ovide, Art d’aimer, Les Amours.

Passions et tourments

Par exemple : Catulle, Poésies ; Properce, Élégies ; Horace, Odes ; Ovide, Amours, Héroïdes ; Sénèque, Médée ; Plaute, Asinaria ; Térence, Phormion.

Amour et harmonie

Par exemple : Catulle, Poésies ; Properce, Élégies ; Ovide, Art d’aimer, Amours.

Passions fatales

Par exemple : Virgile, Énéide ; Tite-Live, Histoire romaine ; Florus, Abrégé de l’histoire romaine ; Properce, Élégies.

Pour t'aider à réviser, consulte les ouvrages Défibac
A lire également Pour en savoir plus, tu peux consulter notre sélection d’articles complémentaires.