Les métiers de l'enseignement

Enseigner, quel beau métier ! Les réalités de l'enseignement sont plus dures que ne le veut l'adage. Le choix d'enseigner relève d'un juste équilibre entre les avantages de la profession et ses difficultés, la vocation et bien évidemment un sens aigu de la pédagogie.

Un statut intéressant

Au-delà du contact quotidien avec les élèves ou les étudiants, les métiers de l'enseignement comptent un nombre d'avantages pratiques considérables qui ont trait au statut. Les salariés de l'Éducation nationale sont en effet des fonctionnaires d'État et bénéficient par conséquent des avantages inhérents à la Fonction publique, dont la sécurité de l'emploi. Par ailleurs, la durée des vacances est plus importante que dans toute autre profession.

Les réalités du métier

Mais ce statut particulier ne signifie pas qu'enseigner est un métier facile. Bien au contraire, c'est un métier où l'on donne beaucoup de soi sans forcément recevoir en échange, sinon l'apport humain.

Les conditions de travail ne sont pas les mêmes selon les villes où l'on exerce, ni même d'un établissement à un autre. Dans cette profession, nul n'est à l'abri de la violence (physique mais surtout morale) que génèrent certains élèves et les débuts de carrière sont parfois difficiles. Il peut être nécessaire de créer des liens affectifs avec les élèves afin de restaurer un lien familial défait et tous les enseignants ne s'y sentent pas prêts.

C'est là qu'intervient la notion de vocation : sans un réel sens de la pédagogie et de l'échange, l'enseignement peut s'avérer une tâche impossible. C'est pourquoi les enseignants revendiquent une refonte de la formation, qui doit s'adapter aux réalités pratiques du métier aujourd'hui.

Les métiers et leurs formations

Des renseignements complets sur le métier d'enseignant sont proposés par le ministère de l'Éducation nationale (« Professeur. Et si l'avenir c'était vous ? »), ainsi que par le portail des IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres).

Professeur des écoles

Les anciens « instits » sont les enseignants de la maternelle et du primaire. Pour accéder au métier de professeur des écoles, il faut être passé par un IUFM, qui prépare au CAPE (certificat d'aptitude au professorat des écoles). L'accès à l'IUFM se fait à bac+3, après un examen du dossier et un entretien de motivation. Il est également possible de passer le concours de professeur des écoles en candidat libre et d'accéder directement en 2e année de formation à l'IUFM.

Professeur dans l'enseignement secondaire

Pour enseigner au collège ou au lycée général, il faut être titulaire du CAPES (certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement secondaire) ou de l'agrégation. Le CAPES peut se préparer à partir du niveau Bac+3. C'est un concours dont le taux d'admission varie selon les disciplines, en fonction du besoin de recrutement.

Pour enseigner en lycée technique, le CAPET est nécessaire, tandis que le CAPLP permet d'enseigner en lycée professionnel (il peut être obtenu dans le cas général avec un niveau Bac +3 ou 5 ans d'expérience professionnelle en qualité de cadre).

Professeur d'université

C'est le poste le plus prestigieux de l'enseignement. Un professeur d'université consacre une partie de son emploi du temps à la recherche dans sa discipline. Pour devenir professeur en université, il faut être diplômé d'un doctorat d'État. Celui-ci suppose la réalisation d'une thèse, que l'on soutient au minimum trois ans après un Master de recherche : cela implique au minimum huit années d'études.

Les autres métiers de l'enseignement

Les conseillers d'orientation-psychologue assurent l'information des élèves et de leurs familles. Ils contribuent à l'observation continue des élèves, ainsi qu'à la mise en œuvre des conditions de leur réussite scolaire. Les COP peuvent être affectés dans les divers services du Ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche, de la jeunesse et des sports et dans les établissements publics qui en relèvent.

Les conseillers principaux d'éducation (CPE) exercent leurs responsabilités éducatives dans l'organisation et l'animation de la vie scolaire, organisent le service et contrôlent les activités des personnels chargés des tâches de surveillance.

A lire également Pour en savoir plus, tu peux consulter notre sélection d’articles complémentaires.