Les partis politiques

Il est difficile de s'y retrouver parmi les partis politiques. On peut légitimement s'interroger sur leur définition et, surtout, sur ce qui les distingue. Voici quelques pistes.

Le parti politique : définition

Un parti politique est par définition constitué par l'association de ses adhérents, qui versent régulièrement une cotisation et sont titulaires de la carte de ce parti. Les idées, les valeurs et les projets qu'ils partagent sont décrits dans un programme. Certains des adhérents présentent ce programme aux électeurs lors des différentes campagnes électorales, dans le but d'être élu et de pouvoir l'appliquer.

La vie d'un parti politique ne se limite pas à celle de ses représentants nationaux : du niveau local au niveau national, elle est faite de travaux de fond, de rencontres, de réunions.

Droite, gauche et extrêmes

Le classement des partis français en termes de gauche et de droite date de la Révolution française : les députés prenaient alors place au sein de l'assemblée du côté droit ou gauche de la salle en fonction de leurs orientations politiques.
S'il sont aujourd'hui remis en question, les concepts de droite et de gauche continuent d'incarner un certaine vision de la politique.

Les partis de droite (l'UMP, l'UDF) défendent des idées libérales, selon lesquelles l'aide au développement des entreprises privées, considérées comme garantes de la stabilité, voire de la prospérité économique de l'État, doivent être une priorité pour le gouvernement.

Les partis de gauche (le PS, le PCF, Les Verts, le MDC) militent pour un État se donnant pour objectif premier la réduction des inégalités sociales. Il sont également plus souples que les partis de droite en termes de sécurité et d'immigration.

La droite et la gauche se rejoignent parfois, cependant, sur des sujets tels que la construction européenne, la place de la France dans la mondialisation des échanges, et en matière de politique extérieure.

Les partis d'extrême-droite et d'extrême-gauche ont des positions plus radicales sur ces sujets. Elles ont longtemps été en marge de l'échiquier politique ; néanmoins, les élections présidentielles de 2002 ont prouvé leur influence grandissante.

Le principal parti d'extrême-droite est le Front National. Sa politique est dictée par la préférence nationale et la volonté d'un retour à une France traditionnaliste.

L'extrême-gauche est au contraire issue de la culture internationaliste communiste, ayant en ligne de mire la révolution ouvrière, le renversement des classes sociales et la redistribution des richesses.

Les dysfonctionnements

Une nouvelle donne a emergé dans le jeu politique à la fin des années 1980, celle de la corruption et, en particulier, du financement souvent occulte des partis politiques.
Si les scandales financiers ont toujours été fréquents dans le monde politique, il s'agit là de la mise au jour d'un système généralisé de financement illégal. La pratique la plus courante a consisté pour les partis à se faire verser des commissions par les grandes entreprises en échange d'attributions de marchés publics. Ces affaires ont touché des hommes politiques de tous les partis. Pour y mettre fin, une loi sur le financement des partis a été votée en 1995.
 

A lire également Pour en savoir plus, tu peux consulter notre sélection d’articles complémentaires.