Danse : épreuve facultative bac toutes séries

BO H.S. n° 4 du 30 août 2001, n° 44 du 28 novembre 2002

Oral 30 mn, préparation 30 mn

Barème :

  • Composition chorégraphique : 7 points
  • Improvisation : 7 points
  • Entretien : 6 points

L’épreuve est conçue de manière à permettre à l’examinateur d’apprécier :

  • vos connaissances et compétences acquises en tant que danseur, chorégraphe et spectateur ;
  • votre capacité à décrypter les marquages culturels et sociaux qui modèlent le geste, dans la vie quotidienne comme dans une chorégraphie ;
  • votre capacité d’appropriation, de transposition, d’interprétation et de composition à partir du matériau gestuel ;
  • votre capacité à témoigner d’une réflexion sur le rôle du corps comme outil de création et de pensée ;
  • votre capacité à élaborer une observation, une analyse argumentée et critique en relation avec les pratiques individuelles et collectives vécues et prélevées.

Composition chorégraphique, 2 à 3 mn

Vous présentez une composition chorégraphique de 2 à 3 mn. Vous pouvez si vous le souhaitez y associer 2 à 4 danseurs, choisis parmi vos partenaires habituels. Cette composition, élaborée en cours d’année, doit témoigner des outils gestuels et syntaxiques acquis dans le cadre du programme de terminale et mettre en jeu des qualités inventives de construction et d’interprétation. Si vous avez choisi un accompagnement sonore, vous êtes tenu d’en fournir le support.

Dans cette partie de l’épreuve, l’accent est plus particulièrement mis sur vos qualités de danseur-interprète : richesse, maîtrise et pertinence de votre vocabulaire corporel, présence (= engagement). Pour autant, l’évaluation de votre prestation comme chorégraphe ne doit pas être négligée : cohérence de la composition, originalité, traitement des éléments scéniques, traitement de l’espace et du temps, rapport éventuel au monde sonore seront également des critères d’évaluation de votre travail.

Improvisation, 2 à 3 mn

Vous présentez une improvisation individuelle d’une durée de 1 à 2 mnà partir d’une thématique que vous aurez tirée au sort parmi les différentes propositions faites par la commission d’interrogation (un professeur de l’éducation nationale et un professionnel partenaire d’un enseignement de ce domaine). Les thématiques proposées par les examinateurs en relation avec le programme de terminale peuvent revêtir la forme d’un mot ou d’une phrase, mais ne doivent pas être d’une longueur excessive.

À partir de la thématique tirée au sort, vous disposez de 30 minutes pour préparer votre improvisation, en l’accompagnant d’un des deux supports musicaux proposés par les examinateurs, ou du silence.

Dans cette partie de l’épreuve, sont privilégiées :

  • l’exploitation du thème jouant sur la diversité, l’approfondissement, la description, mais aussi sur le traitement de l’espace et du temps, les éléments scéniques et sur l’articulation ou la relation avec la musique, le cas échéant ;
  • la structuration, l’écriture chorégraphique ;
  • la mise en cohérence du propos.

Si elles ne peuvent constituer l’un des principaux ressorts de l’évaluation de cette partie, l’interprétation et la maîtrise d’exécution des choix gestuels doivent néanmoins également être pris en compte.

Entretien, 15 mn

Le jour de l’épreuve, les examinateurs disposent des fiches synthétiques que vous leur aurez remises au moment de l’appel. La production de la fiche synthétique par tous les candidats est obligatoire. Dans le cas de candidats scolaires, cette fiche, rédigée par l’enseignant responsable de l’enseignement, est visée par le chef d’établissement.

Identique pour tous les élèves d’une même classe, elle présente les grandes lignes du projet développé dans le cadre du programme d’enseignement. Elle précise l’articulation entre la pratique des élèves et les éléments de culture chorégraphique abordés, elle renseigne également sur les activités menées par les élèves (exposés, rencontres, recherches personnelles, fréquentation de spectacles, participation éventuelle à des événements artistiques dans le lycée ou dans la cité).

Dans le cas des candidats individuels et des candidats issus des établissements hors contrat d’association avec l’État, cette fiche, rédigée par le candidat, fait état de son travail personnel et des activités qu’il a menées, en lien avec la culture chorégraphique (exposés, rencontres, recherches personnelles, fréquentation de spectacles, participation éventuelle à des événements artistiques...). Il n’est pas exigé de visa du professeur ou du chef d’établissement.

L’entretien porte, de façon équitable, sur l’improvisation et la composition que vous avez présentées. À cette occasion, vous êtes amené à exposer, de manière construite, vos intentions, justifier vos choix par rapport aux objectifs poursuivis, en citant, si besoin, vos sources et références éventuelles. Votre prestation orale ne doit pas se limiter à une narration de ce qui a été fait, elle doit permettre d’apprécier votre capacité à réfléchir sur votre pratique et être l’occasion d’une prise de recul.

L’entretien permet de vérifier que votre argumentation prend en compte les exigences du programme. Il doit permettre d’évaluer la culture chorégraphique que vous avez a pu acquérir, votre degré d’appropriation du matériau gestuel pour construire un projet personnel et pour vous aider à réfléchir sur votre pratique.

Seuls sont pris en compte les points au-dessus de la moyenne.

A lire également Pour en savoir plus, tu peux consulter notre sélection d’articles complémentaires.