Que faire après des études de lettres à l'université ?

Les études de littérature préparent essentiellement aux métiers de l'enseignement, mais pas uniquement. Que l'étudiant s'oriente dans la voie des concours ou qu'il choisisse d'exploiter ses compétences, de nombreuses professions ont besoin de spécialistes de la littérature.

Les métiers de l'enseignement

Autrefois, pour devenir instituteur, on pouvait intégrer une École normale à partir du BEPC ou du Bac. Ce sont aujourd'hui les Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) qui préparent aux divers métiers de l'enseignement, des professeurs des écoles aux certifiés titulaires du CAPES en passant par les professeurs de collège ou de lycée technique. Seule l'agrégation se prépare toujours en suivant la seule filière universitaire, après l'obtention d'une 1ere année de Master qui correspond à quatre années d'études après le baccalauréat.

Pour entrer dans un IUFM, il faut être titulaire d'une licence (bac + 3) ou d'un diplôme équivalent.

Le CAPES et l'agrégation sont des concours, c'est-à-dire que le nombre de postes mis en jeu est variable selon les années : la compétition est d'autant plus féroce que ce nombre est restreint. Il faut savoir qu'un déficit en postes constaté dans une matière ne dure jamais très longtemps. En 1989, on annonça un déficit en histoire-géographie. Les bacheliers s'inscrivirent alors massivement dans cette filière, pour s'apercevoir, quatre ans plus tard, que la crise de recrutement était terminée : en 1997, le taux de réussite au CAPES d'histoire-géographie - c'est-à-dire le taux de recrutement - était inférieur à 5%.

S'agissant de l'agrégation, ce taux, toutes disciplines confondues, est de l'ordre de 3%. De plus, de nombreux agrégés de lettres sont d'anciens élèves des Écoles normales supérieures qui ont intégré ces établissements prestigieux au terme d'un concours difficile passé après deux années de préparation littéraire très sélectives : hypokhâgne et khâgne.

Les métiers du livre

Les IUFM préparent également aux concours de documentaliste responsable de CDI et, au-delà, à tous les emplois, accessibles également sur concours, relatifs au fonctionnement des bibliothèques. Toutefois, les responsables des grandes bibliothèques, comme les conservateurs de musées, sortent en général de l'École des Chartes.

Les métiers du livre ne se limitent pas à ces seuls emplois publics. On peut exercer ses compétences littéraires dans l'édition ainsi que dans tous les commerces relatifs à la littérature, notamment les librairies : les FNAC par exemple recrutent les employés de leur rayon livres d'après leur cursus universitaire et leur motivation.

Les métiers du spectacle

Les facultés de lettres - hors IUFM - forment également aux métiers du spectacle (théâtre et cinéma), même s'il est toujours conseillé après une formation initiale en université de présenter des concours donnant accès à des écoles spécifiques.

Les métiers de la communication

Souvent couplées avec une formation en psychologie, les études littéraires peuvent intéresser toutes sortes d'entreprises, privées ou publiques qui recrutent des personnels chargés d'optimiser leur communication interne ou externe. Il n'est pas inutile d'avoir fait des études de philosophie pour dénouer un conflit au sein d'une entreprise. Les cabinets d'audit, chargés entre autres d'évaluer les forces et faiblesses des entreprises, ont davantage besoin de littéraires intuitifs que de scientifiques bardés de certitudes.

Presque toutes les administrations, depuis les mairies jusqu'aux ministères, et toutes entreprises de services emploient des spécialistes de la communication chargés de mieux faire travailler ensemble les différents personnels. Ces postes requièrent à la fois une vaste culture, qui permet à son titulaire de se mettre à la place de chacun de ses interlocuteurs, mais aussi de grandes qualités humaines et une aisance réelle de parole.

En revanche, après un recrutement intense dans les années 70-80, les métiers de la publicité marquent aujourd'hui le pas. Enfin, n'oublions pas que le métier de communication par excellence est le journalisme qui recouvre des réalités très diverses et dont le recrutement n'obéit à aucune règle précise.
 

A lire également Pour en savoir plus, tu peux consulter notre sélection d’articles complémentaires.