Rédiger un CV

Le CV traduit plus qu'un cursus : sa qualité de sa présentation, qui doit être à la fois personnelle et sobre, peut être décisive. Le CV en dit presque autant sur une personne que sa lettre de motivation : littéralement,«  curriculum vitae » signifie « le cours de sa vie ». Voici quelques conseils de présentation pour un jeune demandeur d'emploi (la présentation du CV devra être modifiée en cours de carrière).

La présentation

Il est indispensable de mettre en page son CV à l'aide d'un traitement de texte. L'idéal est de le conserver sur un support informatique, ce qui permet de l'enrichir progressivement, de l'imprimer indéfiniment ou éventuellement de l'envoyer par e-mail aux recruteurs (en respectant certaines conditions de formats).

L'état-civil doit être mentionné en haut de page, aligné à gauche ou éventuellement centré. L'état-civil peut être décliné de la façon suivante :

  •     Nom et prénom (avec si besoin le nom de jeune fille pour les femmes mariées).
  •     Date et lieu de naissance (ou âge).
  •     Nationalité.
  •     Adresse, numéro(s) de téléphone, e-mail.
  •     Situation familiale, nombre et âge des enfants le cas échéant (facultatif).


Ces informations peuvent être disposées en deux colonnes. Une photo d'identité peut compléter l'ensemble.

Les rubriques

On peut en concevoir trois ou quatre. Pour chacune, l'usage consiste à présenter les informations chronologiquement, de la plus récente à la plus ancienne.

L'expérience professionnelle

Selon le volume d'informations que l'on souhaite mettre en avant, on peut imaginer une rubrique pour les stages et les emplois en rapport avec l'emploi recherché et une autre plutôt consacrée aux expériences professionnelles et réalisations diverses (jobs, humanitaire...). Idéalement, chaque information doit tenir en une ligne ou deux : les fonctions occupées pourront être détaillées dans la lettre de motivation.

La formation

Cette rubrique présente le bilan du cursus scolaire et universitaire. Les diplômes doivent être clairement mentionnés, de même que les années d'obtention, les sujets de mémoire ou de rapports de stage pouvant intéresser l'employeur, ainsi que les mentions éventuelles.

Pour certains types de postes, la connaissance et la maîtrise de logiciels ou de matériels informatiques sont suffisamment importantes pour faire l'objet d'une rubrique à part (du type« compétences informatiques » ). Dans le cas contraire, ce type d'information trouvera sa place sous la rubrique « informations complémentaires ».

Informations complémentaires

Il s'agit sous cette rubrique de présenter des compétences autres que professionnelles ou strictement scolaires. Elle va permettre au recruteur de se faire une idée plus précise de votre personnalité : loisirs, responsabilités associatives, etc. Par exemple, on peut y mentionner la participation à un club de modélisme, la possession du permis de conduire, la pratique du judo, un séjour de longue durée à l'étranger, etc.

Cette rubrique est plus importante qu'il n'y paraît, surtout pour un CV de début de carrière, qui peut sembler un peu « vide », faute d'expérience professionnelle. Bannissez toutefois les banalités du type « Lecture » ou « Cinéma » sans plus de précision, à moins d'avoir une vraie passion pour ces domaines et d'être capable de la faire partager au cours d'un entretien.

Recommandations

Il est particulièrement déconseillé de « gonfler » son CV : les recruteurs sont des spécialistes avertis et vigilants, qui sont à même de vérifier un cursus scolaire ou la réalité d'un stage ou d'un emploi.

De même, sélectionnez les informations qui vous mettent en valeur et n'essayez pas de « tout dire ». Un CV touffu est souvent mal vu et il sera bien temps de préciser des informations le jour de l'entretien.

Idéalement, et surtout en début de carrière, un CV tient en une page.

Pour t'aider à réviser, consulte les ouvrages Défibac
A lire également Pour en savoir plus, tu peux consulter notre sélection d’articles complémentaires.